Une mort sur cinq dans le monde serait due à la pollution de l’air, selon une étude

Une étude de Harvard, University College de Londres et d’autres universités, parue mardi 9 février, conclut qu’une mort sur cinq dans le monde est imputable à la pollution de l’air extérieur causée par la combustion des énergies fossiles, principalement le charbon et le diesel.

Ce sont ainsi 8 millions de personnes qui meurent prématurément, chaque année, à cause de la pollution de l’air liée aux énergies fossiles. Et si les plus hauts ratios de mortalité sont observés en Chine et en Inde, aucun pays n’est (…)

/



ante. amet, mattis id eget venenatis, mi, justo