Près de Rouen, le pari risqué et incertain d’Amazon

pdf-default

La vie est parfois mal faite. Si l’ancienne raffinerie Petroplus (ex-Shell) à Petit-Couronne, fermée depuis 2013, s’était préparée à accueillir une grande entreprise lambda, implantée sur un secteur épargné par les polémiques, le maire socialiste Joël Bigot aurait été perçu comme le sauveur de l’emploi local, dans cette commune populaire et portuaire de la rive gauche rouennaise, touchée par un taux de chômage de 17 %.

La société Valgo, qui a racheté l’ex-raffinerie en 2014 pour dépolluer et ensuite commercialiser le site, pourrait également bomber le torse sans sourciller.



ultricies mi, venenatis eleifend quis, ut ut amet, commodo vulputate, facilisis