Mobilités : les vélos “non démontés” obtiennent enfin leur billet d’embarquement à bord des trains

Certains TER déjà saturés préféreront miser sur l’équipement de stationnements sécurisés pour les vélos dans les gares. Le texte aménage d’ailleurs des dérogations au seuil minimal d’emplacements “lorsqu’une impossibilité technique est avérée ou lorsque la viabilité économique du projet de rénovation est compromise”. La demande doit en être adressée au ministre des Transports par l’exploitant ou l’AOT. Elle mentionne “toute autre mesure mise en œuvre pour faciliter et augmenter les voyages combinant des déplacements à vélo et par train”. Des conditions d’affluence ou des motifs de…



Aenean ultricies fringilla nunc at massa et, consectetur