Les villes universitaires ébranlées par la baisse des étudiants


Des villes désertées par les jeunes ?

« Depuis quelques jours, les étudiants commencent à abandonner leur logement, et cela inquiète les villes. Est-ce le début d’un phénomène où ils seraient moins présents, s’il n’y a plus de cours en présentiel, si les bars et les activités nocturnes sont fermés ? Or, les étudiants apportent du dynamisme sur un territoire », relate-t-il. Nadine Dussert, directrice générale de l’Union nationale pour l’habitat des jeunes, confirme ces interrogations : « En septembre, nous étions inquiets, est-ce que les jeunes allaient revenir dans les…



efficitur. Phasellus dapibus quis, consectetur sem, Nullam dolor. Aenean