La revanche des villes « à taille humaine »

Ce jour-là, Michel Houellebecq, l’écrivain aux oukases aussi providentiels que problématiques, avait peut-être raison. En 2013, il prophétisait sur l’antenne de France-Culture que « le rôle historique de la ville est en train de diminuer ». A l’écouter au micro de Frédéric Taddeï, il a fallu pendant des siècles à tout prix « monter à la ville » pour s’accomplir, et désormais, chacun veut ou voudra en descendre comme on le fait d’un véhicule dont le moteur s’emballe.

D’ailleurs, de roman en roman, ses personnages ne cessent de partir pour le Sud, la Normandie, la Vendée,…



libero venenatis amet, mi, in at vel, dictum