Habiter sans résider et résider sans habiter

À Palerme, la politique de renouvellement urbain du centre historique (centro storico) se fonde sur la patrimonialisation et la revalorisation symbolique des espaces publics et sur des travaux de restructuration immobilière (Maccaglia 2009 ; Jeanmougin et Bouillon 2016). L’attractivité du centro storico se (re)construit par la valorisation d’un riche patrimoine culturel et architectural, la restructuration du bord de mer et la récurrence de discours publics « normalisants » pour contrer l’image d’une ville sous emprise mafieuse (Söderström 2009). Comme à Naples, il s’agit…



suscipit fringilla diam id Nullam luctus Donec facilisis Praesent libero. venenatis,