Financement des transports publics : le compte n’y est toujours pas

Dans un courrier commun envoyé au Premier ministre, l’AdCF, France urbaine et le Gart s’estiment “déçus” par le dispositif de compensation pour les autorités organisatrices de la mobilité sous forme d’avances remboursables lors du quatrième projet de loi de finances rectificative pour 2020 (PLFR 4). Et réclament des mesures complémentaires, sous peine de revoir à la baisse leurs ambitions pour leurs services de transports.



justo consectetur velit, Phasellus Nullam pulvinar