À Nantes, une étude inédite sur la pollution des sols

Des jardins familiaux que la présence de plomb empêche d’exploiter, une ancienne décharge imprégnée de résidus antibiotiques et de bisphénol A, des coquillages qui affichent des teneurs en cuivre problématiques… La première étude d’ampleur menée dans la région nantaise sur les pollutions diffuses constate la variété des dommages causés par les activités humaines aux sols et aux eaux qui y ruissellent, et propose des pistes pour y remédier. « À la différence d’une pollution massive qui est localisée et a une origine connue, les pollutions diffuses se caractérisent par des faibles…



dictum Sed accumsan suscipit ipsum elementum at