La croissance démographique et le niveau de formation, facteurs clés du développement économique

En partenariat avec l'agence d'urbanisme, l'Insee vient de publier une étude sur le développement économique l'aire urbaine de Rouen comparée à d'autres grandes aires urbaines ayant une dominante tertiaire. #CLEAR

Un nouveau partenariat avec l'Insee

Dans la continuité du premier partenariat sur les perspectives d’évolutions démographiques du bassin de vie de Rouen, l’AURBSE et l’Insee ont engagé fin 2014 un nouveau travail commun visant à identifier les « moteurs » du développement économique sur la période 1999-2011 et à analyser la trajectoire de l’aire urbaine de Rouen dans ce domaine, par rapport à d’autres aires urbaines, notamment métropolitaines. Au final, il s’agit d’identifier les similitudes et singularités de l’aire urbaine de Rouen par rapport aux capitales ou métropoles régionales qui lui seraient apparentées.

Quels sont les facteurs les plus corrélés au développement de l'emploi ?

La première partie de l’étude permet de déterminer, à l’échelle nationale, les facteurs socio-économiques les plus corrélés à l’évolution de l’emploi entre 1999 et 2011 et de positionner l’aire urbaine de Rouen par rapport à ces facteurs. La croissance démographique, la part des hauts diplômés dans la population ou encore, le développement de certaines fonctions économiques (fabrication, transports-logistique, conception-recherche) apparaissent ainsi étroitement liés à une évolution positive de l’emploi. Pourtant, certaines aires urbaines présentant une structure économique voisine ont vu leur emploi évoluer de manière différente.

Rouen parmi les grandes aires urbaines à dominante tertiaire

La deuxième partie de l’étude s’attache à regrouper les aires urbaines présentant des caractéristiques similaires en 1999 en matière d’activités. La classification des grandes aires urbaines suivant le poids des activités dans l’emploi en 1999, aboutit à définir quatre profils.

Classification des grandes aires urbaines. Insee, 2016

Evolution de la population des Grandes aires urbaines tertiaires entre 1999-2011. Sources : INSEE, 2016Evolution de lemploi des Grandes aires urbaines tertiaires entre 1999-2011. Sources : INSEE, 2016

L’aire urbaine de Rouen présente ainsi un profil d’activités similaire aux grandes aires urbaines à dominante tertiaire. Dans ce groupe, l’aire rouennaise apparaît particulièrement proche sectoriellement des aires de Tours, Orléans, Caen, Metz, Amiens et Clermont-Ferrand ; elle a pourtant connu une moindre croissance de l’emploi depuis 1999.

Activités pour lesquelles Rouen est bien pouvue en emplois parmi 18 GAU. Sources : INSEE, 2009

Rouen a connu une évolution moins marquée des facteurs corrélés au développement économique

La dernière partie de l’étude montre que certains facteurs positivement liés au développement de l’emploi y sont moins présents. Sans prétendre à la reproductibilité de ces constats dans l’avenir, la progression de l’emploi de l’aire rouennaise pourrait-elle être renforcée par un regain d’attractivité, par l’élévation du niveau de formation de la population ou par le développement des métiers de conception-recherche, fabrication, transports et logistique ?

En savoir plus #BORDURE

id, vel, porta. diam nec Aliquam consequat. tempus velit, et, risus. ut