La population normande à l’horizon 2050. Un vieillissement accéléré dans un contexte de croissance faible

Résumé d’éditeur :

À l’horizon 2050, si les tendances récentes se prolongeaient, la population de la Normandie continuerait de croître, mais faiblement. Seul le département de l’Eure témoignerait d’un certain dynamisme démographique. Cette croissance modérée de la population normande serait, à terme, essentiellement due à l’excédent migratoire, le nombre de naissances devenant inférieur au nombre de décès après 2035.

La Normandie ferait face à un vieillissement important de sa population. Ce phénomène serait dû à la progression aux âges avancés de la génération du baby-boom, à l’installation sur le territoire de seniors retraités, et au recul des populations plus jeunes. Les départements normands seraient plus ou moins fortement touchés par cette mutation démographique. Les départements de la Manche et de l’Orne seraient les plus concernés par ce vieillissement soutenu de la population.

Gestion

Type : bibliographie

Créée le : 23/06/2017

Cote : NUM2710